Comment préparer son état des lieux de sortie ?

Pour que votre état des lieux de sortie ne soit qu’une formalité dans votre déménagement, nous vous avons préparé une checklist à suivre point par point afin de vous y aider. Le but de cet article est donc de vous simplifier la vie mais également de vous épauler pour une séparation cordiale avec votre propriétaire afin notamment de récupérer votre garantie locative.

! Attention !

Même si cette checklist vous aide à préparer au mieux votre état des lieux de sortie, il peut arriver que votre propriétaire soit de mauvaise fois ou bien que certains dégâts ne puissent être réparé avant votre départ. Dans ce cas, l’importance d’avoir recours à un expert immobilier est indéniable car il vous permettra d’avoir un avis neutre sur la situation et de trouver une juste solution.

La règle de base d’un état des lieux de sortie

Un logement restitué propre et en bon état = restitution du dépôt de garantie.

Même si cet adage est simplifié à outrance, il résume bien l’optique dans laquelle vous devez vous placer lors de votre état des lieux de sortie. Pour savoir si votre logement est en bon état, reprenez votre état des lieux d’entrée. Toute différence par rapport à votre état des lieux d’entrée risquent d’être retenue sur votre caution.

Citons par exemple :

  • Un sol sale ;
  • Une ampoule qui dysfonctionne ;
  • Les joints de la douche noircis ;
  • Etc.

Les clés

Veillez à rendre le même nombre de clés qui vous a été remis lors de votre entrée dans le logement.

Si une télécommande vous a été remise, veillez à ce que celle-ci soit en bon état de fonctionnement et changez la pile si nécessaire.

L’entretien général du bien

En tant que locataire, vous êtes responsable de l’entretien mais également des réparations locatives liées à l’utilisation directe du logement.

Réparations locatives

Les réparations locatives, si elles ne sont pas réalisées, représentent des dégâts locatifs lors de la sortie du logement.

  • le huilage des serrures ;
  • le changement d’une ampoule ;
  • l’entretien des joints de douche ;
  • les coups dans les murs ;
  • Etc.

Entretiens obligatoires

Les entretiens sont obligatoires et représentent une faute du locataire si ils ne sont pas faits.
Attention, ils doivent être réalisé par des professionnels !

  • l’attestation d’entretien de la chaudière (en ce compris les boilers et chauffe-eau)
  • l’attestation d’entretien du poêle (pellet, pétrole, etc.) ;
  • l’attestation du ramonage des cheminées ;
  • l’attestation de vidange de la fosse sceptique ;
  • l’entretien du jardin (visuel, une attestation n’est pas nécessaire).

La propreté et l’entretien général du logement loué

Le locataire est également responsable de la propreté et de l’entretien général du logement loué. Il peut s’agir du dépoussiérage des plinthes, du nettoyage des sols et des vitres, le détartrage des wcs, etc.

Pour vous faciliter la tâche, nous vous avons préparé une checklist à suivre point par point. Vous pouvez la télécharger en suivant le lien suivant :

Les sinistres

Dans le cas où un sinistre est survenu dans votre logement, pensez à être à jour dans vos démarches auprès de votre assurance. Une déclaration suffit pour prouver que vous avez fait le nécessaire. Voici quelques exemples où vous auriez pu avoir recours à votre assurance :

  • Dégâts des eaux (infiltration, inondation, etc.) ;
  • Bris de vitre ;
  • Incendie ;
  • Vol ;
  • Etc.

Le cas inverse, les dégâts survenus après un sinistre pourraient vous être reprochés et retenus sur votre garantie locative.

Vous êtes propriétaire ou locataire et vous désirez réaliser un état des lieux avec l’aide d’un expert immobilier ? Découvrez les services EXXELIM en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Sources :

Partager sur :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires